vient de paraître : Montmartre en poésie - Anthologie poétique - de Thierry SAJAT

Disponible chez l'auteur éditeur : 5 rue des Fêtes 75019 PARIS - 06 88 33 75 24

thierrysajat.editeur@orange.fr

http://www.editionsthierrysajat;com



de Pierre Passot 

 

PRÉFACE

 

 

MONTMARTRE, TERRE DES POÈTES

 

 

Non, ce n’est pas d’hier que la Butte a inspiré poètes et chanteurs de tout poil ! Dès le XVe siècle, François Villon ne trouvant pas de rime à « Montmartre », dont le nom existait pourtant déjà, inventa « Montmertre » pour rimer avec « tertre », ce dont son « Testament » fait foi.

Nombreux seront ses successeurs à connaître le même dilemme sans parvenir à le résoudre. Nous connaissons les principaux d’entre eux au travers d’anthologies aujourd’hui difficiles à dénicher chez les libraires spécialistes d’ouvrages anciens.

Le livre Montmartre et ses chansons, poètes et chansonniers écrit par Léon de Bercy et daté de 1902, n’a été tiré qu’à 375 exemplaires et reste encore une mine d’informations utiles sur le sujet. De même, l’Anthologie des poètes de Montmartre de Bertrand Millanvoye, édité au début du siècle dernier, est devenu assez rare à trouver. Il rend hommage à des célébrités de l’époque dont les noms sonnent encore à nos oreilles de Montmartrois, telles que Georges Courteline, Aristide Bruant, Charles Cros, André Gill, Maurice Donnay, Mac-Nab, Xavier Privas, Jean Richepin, Jehan Rictus et Léon Xanrof parmi bien d’autres tombés aujourd’hui dans l’oubli.

Mais, de nos jours, combien de fois n’avons-nous pas entendu ressasser des diatribes du genre de « Montmartre, ce n’est plus ce que c’était… C’était mieux avant… On n’a plus de peintres ou de poètes de la trempe d’un Utrillo ou d’un

Bruant… ». Comme si depuis le départ de pointures telles que Jean-Roger Caussimon ou Bernard Dimey, il n’y avait plus aucun auteur capable d’écrire de belles rimes dignes d’être appréciées.

C’est le défi que s’est lancé Thierry Sajat en collectant sur plus de 400 pages les œuvres souvent remarquables de poètes contemporains, réunis dans cette nouvelle anthologie titrée

Montmartre en Poésie.

Thierry bénéficie mieux que personne de la légitimité nécessaire pour réussir ce type de pari en sa qualité de poète lui-même, reconnu par ses pairs comme président de l’Académie de la Poésie Française, et Ambassadeur de la République de Montmartre.

Sa passion des mots lui est venue, dit-il, vers l’âge de onze ans, au collège, quand des profs de français ont mis à sa disposition des livres de bibliothèques dont certains étaient des ouvrages de poésie.

Son anthologie fera date. Gageons que dans 100 ans cependant, ses lecteurs auront tout comme nous, s’ils n’y prennent garde en la lisant d’une seule traite, une indigestion de moulins étendant leurs bras, du vieux piano du Lapin Agile, de la blancheur immaculée du Sacré-Cœur et de la faim de faméliques rapins, autant de thèmes incontournables pour tout bon poète aimanté par Montmartre. Pour déguster au mieux ce florilège de talents aux styles bien différents, un conseil d’ami : mieux vaut picorer entre ses pages pour s’en délecter et en faire notre miel.

                                                                                          Pierre PASSOT

Premier ministre de la République de Montmartre

Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres


paru en Février 2022 : Les chevaliers Verzani   de Guy LECLERC


L'ouvrage de Guy Leclerc est vendu au Prix  de 15 € + 5€ de frais de port.... Vous pouvez vous adresser à l'éditeur thierrysajat.editeur@orange.fr ou à l'auteur guy-et-genevieve.leclerc@wanadoo.fr




vient de paraître : L'élu de Dieu  de  Anne Teyssèdre



Préface de Jacques Aboucaya

 

Préface

 

 

Difficile, lorsqu'on est convaincu d'être un messager de Dieu, d'adopter dans la vie courante un comportement banal, surtout quand l'entourage familial a suscité votre conviction, la partage et fait tout pour faciliter votre mission. Pour aplanir les difficultés du quotidien qui pourraient faire obstacle à la bonne réception des messages de l'au-delà. Ainsi s'amorce, se développe, s'installe une manière de rituel dans lequel chacun joue son rôle immuable autour du nouveau Messie, en attendant l'achèvement de l’œuvre, cet Évangile espéré avec la ferveur que l'on devine.

 

Tel est le point de départ de L’Élu de Dieu, un roman aussi insolite qu'original. Attachant, dans la mesure où la suggestion, l'allusion, en prolongent les harmoniques. Elles lui confèrent une étonnante profondeur. En toile de fond, en effet, des questions existentielles, voire essentielles : le temporel et le spirituel peuvent-ils cohabiter sans affrontement ? L'absolu fait-il sans dommage irruption dans le relatif ? La frontière entre Paradis et Enfer est-elle si étanche qu'on le pourrait croire ? Ou encore, l'assertion de Pascal selon laquelle « Qui veut faire l'ange fait la bête » peut-elle être prise en défaut ?

 

 

Le talent d'Anne Teyssèdre, sa maîtrise, se manifestent en ceci que ces interrogations ne sont jamais formulées, et encore moins leurs réponses. Nulle thèse à soutenir, mais le récit singulier d'un narrateur directement impliqué dans les aventures qu'il relate. D'où l'atmosphère dans laquelle le lecteur se trouve immédiatement plongé, un climat lourd, oppressant, générateur d'une angoisse croissante.

Or, tout l'art de l'auteur réside dans le fait que son propos pourrait être caractérisé par un seul mot : simplicité. Celle de l'intrigue, nourrie de menus événements du quotidien. Celle d'un style d'autant plus séduisant qu'il est dépourvu d'emphase. Naturel, en somme – ce qui, à y bien regarder, pourrait indiquer non point son caractère « brut », mais, à l'inverse, le comble du raffinement. Il n'est couture mieux réussie que celle qui demeure invisible.

 

Point n'est besoin d'être grand clerc en psychologie pour observer que ce naturel propre à la romancière est celui-là même qui faisait le charme de la comédienne très appréciée d'Eric Rohmer. Qu'en conclure, sinon que l'auteur de L’Élu de Dieu mérite le même succès que connut à bon droit Jeanne, l'héroïne de Conte de Printemps ?

 

 

 

 

Jacques Aboucaya




L'ouvrage est au prix de 14 € + frais de port pour 250 gr....  contact : teyssedreanne94@gmail.com